Salon Bien-être Nature Tourisme : les 3 et 4 septembre 2016 à L'Isle sur la Sorgue. Retrouvez les détails dans la rubrique ACTUALITES DE LA CCPSMV.41ème Edition du Festival de la Sorgue : Retrouvez le programme complet pour l'été 2016 dans la rubrique "ACTUALITES DE LA CCPSMV".NOUVEAU : gestion des accès dans les déchèteries intercommunales : Voir les détails dans la rubrique "ACTUALITES DE LA CCPSMV".      Fermeture des services administratifs : Les services administratifs de la CCPSMV, ainsi que le service des cartes d'accès en déchèteries seront fermés les lundis 15 et 22 août 2016.Fermeture des déchèteries intercommunales :  Les déchèteries intercommuanles seront fermées le lundi 15 août 2016.Nouveau magazine : retrouvez le magazine intercommunal n°20 (Juin 2016) en format téléchargeable sur ce site.

Le Château de Saumane constitue en matière d’architecture défensive l’un des exemples les plus spectaculaires dans la liste, pourtant longue, des châteaux de Provence.

Cette singularité est due notamment à l’association au sein d’un même ensemble d’un palais de cardinal daté du XIVe siècle et d’une villégiature d’époque Renaissance aux allures de bastion carapaçonné.

Le monument occupe un éperon naturellement défendu et utilisé avant la romanisation en tant qu’oppidum celto-ligure, si l’on se réfère aux nombreux indices archéologiques reconnus aux abords.
La topographie se prêta ainsi particulièrement à la création au Moyen-Âge d’un site perché, défendu par une enceinte, et doté d’un premier château de type féodal dont subsistent d’intéressants vestiges dans la partie méridionale de l’éperon.

Durant les travaux

Tout au long des travaux et pour des raisons de sécurité, il ne sera pas possible de louer l’annexe, les salles du Château ou même l’Esplanade.

ETUDE HISTORIQUE DU CHÂTEAU DE SAUMANE

Château de Saumane, un lieu d’excellence

Le Château de Saumane est un édifice unique dans la région. Son adaptation architecturale pentagonale et son évolution d’un château à vocation de défense à celle d’un château de plaisance, clairement visible, en fait un lieu de grande richesse patrimoniale et culturelle. Le plan pentagonal témoigne d’une recherche d’architecture dont la typologie est originale ou unique.
L’échelle humaine des pièces, l’originalité de l’organisation interne, la qualité de la stéréotomie, des décors sculptés et peints classe Saumane parmi les plus belles réalisations de l’époque. De même, la personnalité de l’Abbé de Sade, a fait de Saumane un haut lieu intellectuel au XVIIIe siècle.
Par tous ces aspects, le Château de Saumane est un admirable lieu de manifestations de
la culture, des us et coutumes de Provence.

En 2004, la CCPSMV signe un bail em­phytéotique avec le Conseil Général du Vaucluse (propriétaire) et de ce fait, prend en charge la gestion du Château de Saumane.
La CCPSMV lance en 2008 une réflexion sur la réhabilitation du site et son ouverture au public.
La réalisation de la zone d’accueil du public, qui permet aux visiteurs de stationner non loin du Château, est une première étape.
Un appel d’offre est lancé en décembre 2009 afin de réaliser un schéma directeur de restauration et de réhabilitation. L’équipe retenue est composée de Didier Repellin, Architecte en chef des monuments historiques, Ludovic Jal Billet, Architecte du patrimoine, Isabelle d’Aure, historienne d’art, Christian Mar­kiewicz, archéologue-économiste, Ga­briel Percie du Sert, économiste.

THÉMATIQUES POUR LES ORIENTATIONS DU PROJET

L’art de vivre en Provence
Le Château de Saumane, par différents aspects, met en scène de façon remarquable ce que peut signifier la notion “d’art de vivre en Provence”. Cette région présente de très nombreux exemples d’architecture dont la typologie est originale ou unique. Le plan pentagonal du Château de Saumane témoigne de cette recherche, ainsi que chaque élément d’architecture (voûtes plates, la composition et la richesse des décors sculptés et peints, l’originalité de son grand escalier…).
Les différentes phases de travaux ont demandé la contribution des meilleurs artistes locaux de chaque époque. Son évolution du château de défense au château de plaisance, apparaît comme une lecture intéressante.

Un site d’exception
Parmi les propriétaires, la personnalité de l’abbé de Sade, grand humaniste du siècle des Lumières lié à Voltaire et à Madame du Châtelet, a fait de Saumane un haut lieu intellectuel, scientifique et humaniste dans lequel le thème “d’art de vivre en Provence” peut puiser à l’infini en le mettant au goût du jour actuel, tant pour les gens de la région que pour les visiteurs ou les chercheurs.

UNE SÉLECTION D’ACTIVITÉS ADAPTÉE À CE LIEU

L’exploitation du Château pourrait s’articuler autour de trois axes de réflexion :

  • Des visites du Château et des promenades aux alentours.
  • L’activité des jardins, de la botanique au niveau des terrasses pour proposer des promenades, des visites commentées,…
  • Des séminaires à thèmes (botanique, littéraire, humanisme…), des expositions, des expositions temporaires autour des métiers d’art, des évènements artistiques, des spectacles ou la location pour des séminaires libres… Le Château peut disposer de quatre salles de réunion et d’une grande pièce, la salle des carrosses, qui est à aménager, d’où une offre assez large.

DES AMÉNAGEMENTS NÉCESSAIRES

Des travaux de réfection et de sauvegarde du bâtiment ont commencé début 2013 concernant les toitures et les façades.

Les aménagements intérieurs du Château consisteront pour partie à l’installation de la salle des carrosses en salle de spectacle et de conférence. De plus, les intérieurs retrouveront leur architecture d’origine étant donné que des planchers surélevés seront déposés, l’insertion plus discrète des réseaux électriques, la restauration des décors peints…

Des salles de réunion, d’expositions et de spectacle pourront être aménagées, y compris une salle de restauration. L’annexe constituera un véritable accueil du public.

Un ascenceur permettra de rendre le site accessible aux personnes à mobilité réduites.

Cette réhabilitation s’intègre dans la création d’un Pôle d’Excellence Rural sur les “Chemins de l’Art de vivre en Provence” qui a obtenu la labellisation de l’Etat dans le cadre d’un appel à projets.

HISTORIQUE DU CHÂTEAU DE SAUMANE

L’établissement du castrum bénéficia, en outre, de la qualité de la pierre (calcaire gréseux) formant l’éperon et qui entraîna la création d’une carrière qui restera active durant plusieurs siècles.
C’est dans le courant du XIVe siècle qu’une maison des cardinaux est édifiée au nord du castrum et en limite de l’enceinte castrale. Ce bâtiment imposant, de 30m sur 8m, s’élevait sur trois niveaux et rappelle en tout point les demeures luxueuses construites par les cardinaux, à Avignon et dans les campagnes environnantes, durant le séjour des Papes au XIVe siècle. Ce palais est visible actuellement depuis l’esplanade sud. A l’origine, une terrasse crénelée coiffait le monument selon l’usage.
Cette partie a été remplacée en 1582 par une toiture à quatre pentes animée de lucarnes, parti architectural plus conforme aux critères de la Renaissance.

Depuis 1451 la seigneurie dépend de la famille des Sade, implantée dans la région depuis le XIIe siècle, et a qui l’on doit les grandes transformations importantes opérées dès la fin du XVIe siècle. Notez la construction dans les années 1595 de la forteresse adossée, au nord et sur toute sa longueur, à l’ancien palais cardinalice. Sous l’aspect dissuasif et sévère du monument, tel qu’il se présente au nord se cache cependant une résidence luxueuse qui emprunte, avec un léger retard, à l’architecture des châteaux de la vallée de la Loire. Dotée d’un puissant système de défense et d’un bastion d’accès qui rivalise en originalité et fonctionnalité avec des exemples plus prestigieux, la forteresse de Saumane s'enrichit sur deux niveaux de salles d’apparat élégantes couvertes de voûtes plates sur pendentifs, d’un superbe escalier à double révolution et à voûte à caissons. Expression dans les dernières décennies du XVIe siècle du mouvement né en Italie et développé dans les terres royales de la vallée de la Loire et d’Île de France, le Château de Saumane rejoint ainsi avec les sites luberoniens de la Tour d’Aigues, Villelaure et de Lourmarin le groupe restreint des riches demeures aristocratiques de la Renaissance provençale.

Pour les périodes les plus récentes, le Château connut peu de transformations majeures réalisées par les différents représentants de la famille de Sade. Parmi ceux-ci, nous retiendrons le souvenir marquant de l’abbé Jacques de Sade qui fut le tuteur, à partir de 1745 et pendant quelques années (de l’âge de 4 à 10 ans), du divin marquis (Donatien-Alphonse-François). Cet épicurien, épris de poésie et d’histoire naturelle, dota le château de somptueux jardins parsemés d’espèces rares et irrigués par les sources abondantes canalisées. Ces espaces étaient situés à l’origine dans la partie boisée actuelle qui s’étend au nord de la demeure. Amateur d’art éclairé, on doit également à cet homme d’exception une série de décors qui ornent de nos jours encore certains des salons et des chambres à l’étage.

Pour tout renseignement contactez le : 04 90 21 43 11
ccpsmv@ccpsmv.fr

Inscription à la newsletter
Valider

CCPSMV - 350 Avenue de la Petite Marine - 84800 L'Isle sur la Sorgue
Tél. : 04 90 21 43 11 - Fax : 04 90 21 43 13
Ouvert du Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

En savoir plus »